PAROISSE    SAINT-SERGE          A RCHEVÊCHÉ DES  É GLISES    O RTHODOXES  R USSES EN    E UROPE  O CCIDENTALE     E XARCHAT DU  P ATRIARCAT  Œ CUMÉNIQUE       CEPГИEBCКOE      ПOДBOPЬE      A PXИEПИCКOПИЯ  П PABOCЛABHЫX  P YCCКИX  Ц EPКBEЙ B     З AПAДHOЙ  E BPOПE     Э КЗ APXAT   B CEЛEHCКOГO  П ATPИAPXA
HISTOIRE DE LA COLLINE
Devenue   un   des   hauts   lieux   de   l'   Orthodoxie   en   Occident,   l'Eglise   Saint   Serge   a   acquis,   depuis   plus   de   80 ans,   une   renonunée   qui   s'   étend   loin   au-delà   des   frontières,   en   Europe,   en   Amérique   et   au   Proche- Orient.   Chaque   année,   de   nombreux   fidèles   viennent   d'Europe   pour   assister   aux   offices   de   la   Semaine Sainte. Nos amis catholiques et protestants se joignent souvent à nous. A   l'attention   de   nos   visiteurs   qui   viennent   pour   la   première   fois,   nous   voudrions   exposer   brièvement l'historique et la situation actuelle de l'Eglise. 1 - HISTORIQUE DE LA COLLINE SAINT SERGE Paroisse protestante dite de la colline de 1858 à 1914 De 1858 à 1914, la colline fut le siège d'une paroisse protestante très connue. Son origine remonte à certains aspects particuliers de l'histoire de Paris au milieu du XIXème siècle. En   effet,   à   cette   époque,   Paris   était   le   refuge   de   nombreux   émigrés   allemands   dont   la   majorité   vivait misérablement    en    travaillant    conune    chiffonniers    ou    balayeurs    des    rues.    Tant    bien    que    mal,    une mission   protestante   s'occupait   de   ces   émigrés,   en   grande   majorité   protestante.   En   1857,   un   jeune vicaire,   F.   Bodelschving,   vint   renforcer   les   rangs   de   la   mission.   Il   resta   à   Paris   jusqu'en   1864   et   devint   par la   suite   une   des   person-nalités   les   plus   connues   de   l'Eglise   protestante   d'Allemagne.   C'est   lui   qui   fonda un   centre   religieux   sur   la   colline.   Un   jour   que   Bodelschving   se   promenait   dans   le   quartier   de   la   Villette en   quête   d'   un   local   pour   une   église   et   une   école,   il   découvrit   cette   colline.   P/lfvenu   à   son   sonunet,   il éprouva   un   sentiment   étrange   qu   '   il   décrivit   ainsi   dans   ses   mémoi   res   :   «   Je   sentis   une   grande   paix   m' envahir;   de   la   colline,   je   voyais   les   bâtisses   misérables   de   la   Villette   et   j'eus   l'   impression   d'entendre   une voix qui disait: CETTE COLLINE APPARTIENT AU SEIGNEUR» Il   loua,   puis   acheta   la   colline.   Il   construisit   d'abord   une   baraque   en   bois   et   il   y   aménagea   une   chapelle   et une   école.   Le   bâtiment   de   l'église   fut   construit   en   1861.   En   1871   ,   au   moment   de   la   Conunune,   de violents   combats   se   déroulèrent   au   pied   de   l'église.   Plusieurs   obus   tombèrent   sur   la   colline   et   l'un   d'eux explosa   dans   l'église   sans   causer   de   grands   donunages.   Ce   temple   qui   desservait   aussi   bien   les   fidèles protestants   du   quartier   que   les   émigrés   allemands,   prit   une   grande   extension   et   subsista   jusqu'en   1914. Il était connu sous le nom de l' Eglise de la Colline. Centre Orthodoxe Saint Serge de 1924 à nos jours Les   bâtiments   et   les   terrains,   à   l'abandon   depuis   l'armistice   de   1918,   furent   rachetés   par   l'   église orthodoxe   en   1924.   A   cette   époque,   des   dizaines   de   milliers   de   réfugiés   ru   sses   étaient   arrivés   à   Paris   et il   n'y   avait   que   la   seule   église   de   la   rue   Daru   pour   les   desservir.   Grâce   aux   dons   et   aux   sacrifices   des   fidè les,   la   colline   fut   achetée   aux   enchères   le   18   juillet   1924,   jour   de   la   fête   de   Saint   Serge   de   Radonège,   en l' honneur de qui l' église fut consacrée le 1" mars 1925. C'est   le   grand   peintre   russe   Stelletsky   qui   décora   l'intérieur   en   s'   inspirant   du   style   religieux   russe   du XVleme   siècle.   A   l'   intérieur,   on   peut   admirer   le   magnifique   iconostase   aux   cent      icônes,   au   milieu duquel   on   remarque   les   portes   royales   du   XV·me   siècle.   Sur   le   côté   gauche,   une   très   belle   icône   de Notre   Dame   de   Tikhvine.   Mais   ce   qui   attire   surtout   les   pèlerins   et   les   visiteurs,   c'   est   la   beauté   des offices,   l'   atmosphère   de   piété   et   de   recueillement,   enfin   l'admirable   choeur   dirigé   jusqu'   à   récemment par M. Nicolas Ossorguine, fils de l'un des fondateurs de l' église. 2-  SAINT SERGE DE RADONEGE 3 - SITUATION ACTUELLE Si   la   paroisse   arrive   à   subsister   modestement   grâce   aux   cotisations   des   paroissiens   et   aux   dons   de   ses visiteurs,   il   est   nécessaire   de   rechercher   inlassablement   de   nouvelles   ressources   pour   lui   permettre   d' exister.   Car   la   communauté   orthodoxe   Saint   Serge   doit   faire   face   à   un   énorme   problème.   En   effet,   le temps   et   la   géologie   du   terrain   font   leur   oeuvre.   L'église   plus   que   centenaire   a   dû   faire   l'objet   de réparations   urgentes.   Grâce   aux   dons   des   paroissiens   et   à   l'aide   de   la   Ville   de   Paris,   la   communauté   a d'ores et déjà pu faire les réparations les plus urgentes. Mais   il   reste   beaucoup   à   faire   :   les   mouvements   du   terrain   mettent   les   bâtiments   et   leurs   occupants   en danger,   des   travaux   de   consolidation   de   l'église   sont   également   urgents.   Des   travaux   de   vérification sont   effectués   périodiquement.   Ce   qui   tient   le   plus   au   coeur   de   la      communauté,   c'est   la   préservation   et la   restauration   des   peintures   murales   intérieures   et   extérieures.   Les   premières   sont   achevées   et   nous voudrions   procéder   à   la   restauration   des   peintures   murales   extérieures   ;   si   une   bonne   entreprise   peut faire   face   aux   travaux   de   confortation,   de   ravalement   et   autres,   il   n'en   est   pas   de   même   pour   la restauration des peintures. Les bons restaurateurs sont rares et leur travail est de ce fait onéreux. «   Comme   nous   voudrions   que   se   forme   ici   unfoyer   lumineux   de   l   'Orthodoxie   el   qu'en   ce   lieu   ajjluent   lous   ceux qui   se   sentent   épuisés,   à   boU!   de   force,   comme   accouraient   jadis   au   monastère   Saint   Serge   ceux   qui   ployaient sous   le   jour   tatare,   pour   y   trouver   une   consolation   et   y   puiser   des   forces   spirituelles   nouvelles!   Puisse   celle église   de   venir   un   lieu   de   rapprochement   et   de   rencontres   fraternelles   de   tous   les   chrétiens   !   De   nos   mains d'hommes nous avons construit un temple humble et pauvre. Mais des fondements solides ont été posés. Sur ces fondations, construisons un temple spirituel qui ne devra rien aux mains de l'homme et dont ie but sera d 'imprimer l'image de la Sainte Orthodoxie dans les coeurs des étudiants et de tous ceux qui viendront prier ici. Que notre Saint Patron Saint Serge entende et exauce nos prières! ». DEPUIS PLUS DE 80 ANS NOTRE COMMUNAUTE S'EFFORCE DE METTRE CES VOEUX EN PRATIQUE. AIDEZ-NOUS A PRESERVER L'EGLISE SAINT SERGE. MERCI.
L'église   a   été   dédiée   à   Saint   Serge   de   Radonège,   l'un   des   plus grands   saints   que   la   terre   russe   ait   porté.   Il   vécut   au   XIVème siècle   (13   14-1   392)   à   une   époque   tragique   de   l'   histoire   russe, au   début   de   la   libération   du   joug   de   l'occupant   tatare.   Il   a   non seulement   servi   d'exemple   aux   g   énérations   futures,   mais   il   a participé    à    l'éducation    de    son    peuple    et    son    oeuvre    est intimement   liée   à   l'   histoire   du   peuple   russe.   Il   fut   le   rénovateur de   la   vie   monastique   russe.   Après   avoir   vécu   en   ermite   dans   la solitude   des   forêts,   il   fonda   plusieurs   monastères.   Il   accomplit de   nombreux   miracles   et,   sur   la   fin   de   sa   vie,   il   fut   honoré   de   la vision de la très Sainte Vierge.
Nous   adressons   donc   un   appel   pressant   à   tous   nos   amis et   visiteurs   pour   qu'ils   nous   viennent   en   aide   et   qu'   ils nous    permettent    d'achever    la    restauration    de    l'église Saint   Serge,   foyer   incomparable   de   l'orthodoxie   et   centre de rencontres uniques entre l'Orient de l'Occident. Lors   de   l'inauguration   de   l'Eglise   Saint   Serge,   dans   les bâtiments    de    l'    ancien    temple    protestant,    le    1"    mars 1925,    le    métropolite    Euloge    exprimait    ainsi    ses    voeux quant à l'activité future de la communauté Saint Serge:
PAROISSE    SAINT-SERGE          A RCHEVÊCHÉ DES  É GLISES    O RTHODOXES  R USSES EN    E UROPE  O CCIDENTALE     E XARCHAT DU  P ATRIARCAT  Œ CUMÉNIQUE       CEPГИEBCКOE      ПOДBOPЬE      A PXИEПИCКOПИЯ  П PABOCЛABHЫX  P YCCКИX  Ц EPКBEЙ B     З AПAДHOЙ  E BPOПE     Э КЗ APXAT   B CEЛEHCКOГO  П ATPИAPXA
HISTOIRE DE LA COLLINE
Devenue   un   des   hauts   lieux   de   l'   Orthodoxie   en   Occident,   l'Eglise   Saint   Serge   a   acquis,   depuis   plus   de   80 ans,   une   renonunée   qui   s'   étend   loin   au-delà   des   frontières,   en   Europe,   en   Amérique   et   au   Proche- Orient.   Chaque   année,   de   nombreux   fidèles   viennent   d'Europe   pour   assister   aux   offices   de   la   Semaine Sainte. Nos amis catholiques et protestants se joignent souvent à nous. A   l'attention   de   nos   visiteurs   qui   viennent   pour   la   première   fois,   nous   voudrions   exposer   brièvement l'historique et la situation actuelle de l'Eglise. 1 - HISTORIQUE DE LA COLLINE SAINT SERGE Paroisse protestante dite de la colline de 1858 à 1914 De 1858 à 1914, la colline fut le siège d'une paroisse protestante très connue. Son origine remonte à certains aspects particuliers de l'histoire de Paris au milieu du XIXème siècle. En   effet,   à   cette   époque,   Paris   était   le   refuge   de   nombreux   émigrés   allemands   dont   la   majorité   vivait misérablement    en    travaillant    conune    chiffonniers    ou    balayeurs    des    rues.    Tant    bien    que    mal,    une mission   protestante   s'occupait   de   ces   émigrés,   en   grande   majorité   protestante.   En   1857,   un   jeune vicaire,   F.   Bodelschving,   vint   renforcer   les   rangs   de   la   mission.   Il   resta   à   Paris   jusqu'en   1864   et   devint   par la   suite   une   des   person-nalités   les   plus   connues   de   l'Eglise   protestante   d'Allemagne.   C'est   lui   qui   fonda un   centre   religieux   sur   la   colline.   Un   jour   que   Bodelschving   se   promenait   dans   le   quartier   de   la   Villette en   quête   d'   un   local   pour   une   église   et   une   école,   il   découvrit   cette   colline.   P/lfvenu   à   son   sonunet,   il éprouva   un   sentiment   étrange   qu   '   il   décrivit   ainsi   dans   ses   mémoi   res   :   «   Je   sentis   une   grande   paix   m' envahir;   de   la   colline,   je   voyais   les   bâtisses   misérables   de   la   Villette   et   j'eus   l'   impression   d'entendre   une voix qui disait: CETTE COLLINE APPARTIENT AU SEIGNEUR» Il   loua,   puis   acheta   la   colline.   Il   construisit   d'abord   une   baraque   en   bois   et   il   y   aménagea   une   chapelle   et une   école.   Le   bâtiment   de   l'église   fut   construit   en   1861.   En   1871   ,   au   moment   de   la   Conunune,   de violents   combats   se   déroulèrent   au   pied   de   l'église.   Plusieurs   obus   tombèrent   sur   la   colline   et   l'un   d'eux explosa   dans   l'église   sans   causer   de   grands   donunages.   Ce   temple   qui   desservait   aussi   bien   les   fidèles protestants   du   quartier   que   les   émigrés   allemands,   prit   une   grande   extension   et   subsista   jusqu'en   1914. Il était connu sous le nom de l' Eglise de la Colline. Centre Orthodoxe Saint Serge de 1924 à nos jours Les   bâtiments   et   les   terrains,   à   l'abandon   depuis   l'armistice   de   1918,   furent   rachetés   par   l'   église orthodoxe   en   1924.   A   cette   époque,   des   dizaines   de   milliers   de   réfugiés   ru   sses   étaient   arrivés   à   Paris   et il   n'y   avait   que   la   seule   église   de   la   rue   Daru   pour   les   desservir.   Grâce   aux   dons   et   aux   sacrifices   des   fidè les,   la   colline   fut   achetée   aux   enchères   le   18   juillet   1924,   jour   de   la   fête   de   Saint   Serge   de   Radonège,   en l' honneur de qui l' église fut consacrée le 1" mars 1925. C'est   le   grand   peintre   russe   Stelletsky   qui   décora   l'intérieur   en   s'   inspirant   du   style   religieux   russe   du XVleme   siècle.   A   l'   intérieur,   on   peut   admirer   le   magnifique   iconostase   aux   cent      icônes,   au   milieu duquel   on   remarque   les   portes   royales   du   XV·me   siècle.   Sur   le   côté   gauche,   une   très   belle   icône   de Notre   Dame   de   Tikhvine.   Mais   ce   qui   attire   surtout   les   pèlerins   et   les   visiteurs,   c'   est   la   beauté   des offices,   l'   atmosphère   de   piété   et   de   recueillement,   enfin   l'admirable   choeur   dirigé   jusqu'   à   récemment par M. Nicolas Ossorguine, fils de l'un des fondateurs de l' église. 2-  SAINT SERGE DE RADONEGE 3 - SITUATION ACTUELLE Si   la   paroisse   arrive   à   subsister   modestement   grâce   aux   cotisations   des   paroissiens   et   aux   dons   de   ses visiteurs,   il   est   nécessaire   de   rechercher   inlassablement   de   nouvelles   ressources   pour   lui   permettre   d' exister.   Car   la   communauté   orthodoxe   Saint   Serge   doit   faire   face   à   un   énorme   problème.   En   effet,   le temps   et   la   géologie   du   terrain   font   leur   oeuvre.   L'église   plus   que   centenaire   a   dû   faire   l'objet   de réparations   urgentes.   Grâce   aux   dons   des   paroissiens   et   à   l'aide   de   la   Ville   de   Paris,   la   communauté   a d'ores et déjà pu faire les réparations les plus urgentes. Mais   il   reste   beaucoup   à   faire   :   les   mouvements   du   terrain   mettent   les   bâtiments   et   leurs   occupants   en danger,   des   travaux   de   consolidation   de   l'église   sont   également   urgents.   Des   travaux   de   vérification sont   effectués   périodiquement.   Ce   qui   tient   le   plus   au   coeur   de   la      communauté,   c'est   la   préservation   et la   restauration   des   peintures   murales   intérieures   et   extérieures.   Les   premières   sont   achevées   et   nous voudrions   procéder   à   la   restauration   des   peintures   murales   extérieures   ;   si   une   bonne   entreprise   peut faire   face   aux   travaux   de   confortation,   de   ravalement   et   autres,   il   n'en   est   pas   de   même   pour   la restauration des peintures. Les bons restaurateurs sont rares et leur travail est de ce fait onéreux. «   Comme   nous   voudrions   que   se   forme   ici   unfoyer   lumineux   de   l   'Orthodoxie   el   qu'en   ce   lieu   ajjluent   lous   ceux qui   se   sentent   épuisés,   à   boU!   de   force,   comme   accouraient   jadis   au   monastère   Saint   Serge   ceux   qui   ployaient sous   le   jour   tatare,   pour   y   trouver   une   consolation   et   y   puiser   des   forces   spirituelles   nouvelles!   Puisse   celle église   de   venir   un   lieu   de   rapprochement   et   de   rencontres   fraternelles   de   tous   les   chrétiens   !   De   nos   mains d'hommes nous avons construit un temple humble et pauvre. Mais des fondements solides ont été posés. Sur ces fondations, construisons un temple spirituel qui ne devra rien aux mains de l'homme et dont ie but sera d 'imprimer l'image de la Sainte Orthodoxie dans les coeurs des étudiants et de tous ceux qui viendront prier ici. Que notre Saint Patron Saint Serge entende et exauce nos prières! ». DEPUIS PLUS DE 80 ANS NOTRE COMMUNAUTE S'EFFORCE DE METTRE CES VOEUX EN PRATIQUE. AIDEZ-NOUS A PRESERVER L'EGLISE SAINT SERGE. MERCI.
L'église   a   été   dédiée   à   Saint   Serge   de   Radonège,   l'un   des   plus grands   saints   que   la   terre   russe   ait   porté.   Il   vécut   au   XIVème siècle   (13   14-1   392)   à   une   époque   tragique   de   l'   histoire   russe, au   début   de   la   libération   du   joug   de   l'occupant   tatare.   Il   a   non seulement   servi   d'exemple   aux   g   énérations   futures,   mais   il   a participé    à    l'éducation    de    son    peuple    et    son    oeuvre    est intimement   liée   à   l'   histoire   du   peuple   russe.   Il   fut   le   rénovateur de   la   vie   monastique   russe.   Après   avoir   vécu   en   ermite   dans   la solitude   des   forêts,   il   fonda   plusieurs   monastères.   Il   accomplit de   nombreux   miracles   et,   sur   la   fin   de   sa   vie,   il   fut   honoré   de   la vision de la très Sainte Vierge.
Nous   adressons   donc   un   appel   pressant   à   tous   nos   amis et   visiteurs   pour   qu'ils   nous   viennent   en   aide   et   qu'   ils nous    permettent    d'achever    la    restauration    de    l'église Saint   Serge,   foyer   incomparable   de   l'orthodoxie   et   centre de rencontres uniques entre l'Orient de l'Occident. Lors   de   l'inauguration   de   l'Eglise   Saint   Serge,   dans   les bâtiments    de    l'    ancien    temple    protestant,    le    1"    mars 1925,    le    métropolite    Euloge    exprimait    ainsi    ses    voeux quant à l'activité future de la communauté Saint Serge: